Ville de Cambrai

Forum de la ville de Cambrai (RR)
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Junk et Nie

Aller en bas 
AuteurMessage
Nienna
Novice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Cambrai
Réputation : 0
Points : 3394
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Junk et Nie   Mar 6 Oct - 10:09

Cambrai, enfin !!!

Ils étaient rentrés, très tôt le matin. Calais avait enfin été reprise, ils avaient quelque temps pour souffler. Plus d’un mois qu’ils étaient partis. D’abord sur Péronne puis sur Calais. Première épopée et premiers combats pour Nienna aux côtés de celui qu’elle aimait, d’amis, et des célèbres Bourrins.

Nie assise an tailleur sur le lit regardait son bien-aimé qui s’était déjà remis au travail. Elle avait envie de fainéanter un peu pour sa part, et admirait de loin son corps, ne le voyant que de dos, penché sur son travail. Fatiguée et bercée par le rythme régulier des coups sur le métal, elle se perdit peu à peu dans ses souvenirs…leur première rencontre.

Château d’Arras, quelques mois plus tôt .

Sergent du Guet de Calais, elle vadrouillait au hasard dans le château ce jour-là, nouvelle, furetant partout où elle avait accès. Dans l’une des salles, elle retrouva une connaissance. Y entra. Et parmi les personnes, une belle silhouette, décontracté, plein d’humour et une façon de manger sa tarte à la framboise très personnelle : Lui.

* Sourit à se souvenir *

« Belle demoiselle » il l’avait appelée. Il passerait à Calais...
Rencontre rapide, mais qu’elle n’avait pu oublier et qui restait malgré elle gravée dans un coin de sa tête.
Rentrée à Calais, rythme de vie soutenu entre guet et travail, elle avait passé son temps à économiser pour quitter cette ville. Elle ne s’y sentait pas bien, en désaccord avec cette notion de Franchise. Elle avait refusé de demander sa Franche Citoyenneté, ne pensant qu’à partir. Artésienne, mais pas vraiment Calaisienne. Parfois, tout en préparant son départ, elle se rappelait cette rencontre. Mais elle ne savait rien de ce messire, sinon qu’il était bourrin de Cambrai, forgeron et maraîcher. Très bel homme, sourire charmeur, humour décontracté… bref. Il était sans doute déjà pris par une superbe damoiselle, inutile d’y repenser. De plus, elle allait quitter Calais. Ne le reverrait pas quand il passerait, s’il passait. Junky… Elle n’arrivait pas à oublier ce nom pourtant.
Enfin, un soir de juin, ce fut le départ pour Péronne


Les coups s’arrêtèrent soudain. Le silence la fit revenir à la réalité. Elle s'étira et se leva pour aller lui servir une bonne bière fraîche. Lui déposa au passage un doux baiser sur la joue, puis elle se mit à préparer le repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junky07
Boit ses premières bières
Boit ses premières bières
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Cambrai dans ma forge
Emploi/loisirs : Fabriquer des épées
Réputation : 0
Points : 3712
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Mar 6 Oct - 16:44

De retour ce matin très tôt à Cambrai enfin chez lui avec sa douce, ils prirent le temps de dormir un peu avant qu'il se mette au travail, en effet il devait faire une épée pour sa belle. Il le lui avait promis, il se leva un peu la laissant dormir encore un peu pas bien longtemps avec le bruit qu'il allait faire.
Il chercha un peu ses outils ça faisait plus d'un mois qu'ils étaient partis tout les deux tout d'abord à Peronne puis Calais par la suite, tout cela ne fut pas de tout repos. Le travail l'attendait déjà, l'épée pour Nienna et l'aiguisage des haches pour la mairie, il en avait du boulot le forgeron.
Il était loin le temps ou il trainait au château d'Arras, l'endroit il rencontra cette jolie femme qui dormait encore derrière lui.
Il commença son travail, puis au bout d'un moment il s'arrêta pour regarder comment son travail avançait. Il sentit Nienna dans son dos qui arrivait pour lui donner à boire, elle en profita pour lui donner un baiser. Junk sourit et la regarda tendrement partir faire à manger.
A peine était elle partie qu'il se remit à son travail, l'esprit un peu troublé, il repensa à leur rencontre.


Château d'Arras voila bientôt 6 mois

Junk était la avec quelque amis à discuter à propos de la ville où Nienna habitait quand il vit débarquer une furie brune avec une besace et un fouet, elle interpella tout le monde en disant que le premier qui voulait bruler Calais aurait affaire à elle et son fouet. Ne se laissant pas désarçonner par les paroles et menace de la demoiselle, Junk lui répondit qu'il fallait absolument raser Calais.
Si les paroles de Nienna qu'il ne connaissait pas encore ne lui avaient pas fait peur, il avait été troublé par tant de charme et de courage pour venir au milieu des bourrins et les menacer.
Malheureusement elle ne lui avait pas trop prêté attention sur le coup, mais quand Bry balança la tarte qu'elle lui avait donné sur sa figure elle revint pour se présenter, le contact passa malgré la tarte écrasé sur la figure de Junk.
Il lui promis de passer boire un coup à Calais dès qu'il pourrait, et peut être plus que boire un coup car la demoiselle lui avait mis un sacré coup dans l'œil et au cœur.Il lui laissa entendre déjà qu'elle lui plaisait avant qu'elle ne reparte pour sa ville.


Reprenant ses esprits et le travail par la même occasion il se dit qu'il avait bien fait ce jour la de trainer au château et de faire le fanfaron devant elle, la femme aux tartes succulentes et au regard dévastateur.
Les coups de marteaux reprirent en chœurs, le sourire aux levres il attendait impatiemment le repas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nienna
Novice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Cambrai
Réputation : 0
Points : 3394
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Jeu 8 Oct - 2:56

Tandis qu’elle épluchait les légumes, coupait la viande en tranches pour la faire griller, elle l'entendit reprendre son travail. Elle essaya alors de se concentrer sur la préparation du repas, mais c'était si simple et coutumier que malgré ses efforts elle repartit dans ses souvenirs.

*** Péronne, deuxième rencontre et… coup de foudre ***

Mutation au guet, déménagement rapide pour Péronne… Elle s’y installa et se remit au travail, s’adaptant à sa nouvelle vie, toujours seule mais se sentant enfin en Artois. Chez elle quoi.
Puis les champis vinrent sur la mine. Alerte générale. Les bourrins allaient arriver en renfort. Exténuée par le surplus de travail au guet, elle ne réalisa pas de suite qu’elle pourrait revoir l’amateur de tartes aux framboises au sourire ravageur. Et se trouvait à déguster une bonne bière en taverne quand Il poussa la porte.
A partir de là, tout alla très vite en fait, et comment s’étaient enchaînés les évènements restait flou dans sa mémoire. Flottant entre rêve et réalité, Nienna avait eu le coup de foudre. Leur premier baiser, leur premier bain de minuit, leur première nuit... Depuis, ils étaient ensembles, ils s’aimaient.
Amour naissant de deux êtres au fort caractère et très indépendants.
Dix jours plus tard d’ailleurs, Lui repartait sur Cambrai, accompagnant une professionnelle des gémissements et autres soupirs de sa connaissance, la laissant en plan seule sur Péronne. Elle, le cœur triste, en colère partit pour les Flandres. Tout çà sur un malentendu, et deux fiertés qui entraient en conflit.


Nie eut soudain un regard triste à ce souvenir, secoua la tête pour le chasser et se concentra à nouveau sur la préparation du repas. Peu importait aujourd'hui, ils étaient ensembles, toujours et plus unis que jamais. Elle mit les légumes à mijoter dans un fond de sauce au vin, bouteille qu'elle avait ... euh, enfin peu importe, et la viande à griller.
Ce faisant, elle vit Junk toujours à son travail. Et sourit : rien ne semblait le perturber. Elle admirait beaucoup d'ailleurs cette force de concentration qu'il possédait, cette Force qui émanait de lui quoiqu'il fasse.

Quelques minutes plus tard, elle dressa la table et, tout en surveillant la fin de cuisson des mets, l'appela.


Chéri.... c'est pour ainsi dire prêt !! A taaaaaaaaaable.


Elle plongea sa cuillère en bois dans les légumes et la porta à ses lèvres pour vérifier.


'ummmm se dit-elle tout bas, pour une fois pas d'arrière-goût de brûlé.

Satisfaite, elle versa les légumes dans un plat, mit la viande dans un autre et apporta le tout sur la table. S'assit pour l'attendre, et ce faisant remarqua qu'il manquait quelque chose. Se releva d'un bond pour chercher de quoi boire : oubli inadmissible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junky07
Boit ses premières bières
Boit ses premières bières
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Cambrai dans ma forge
Emploi/loisirs : Fabriquer des épées
Réputation : 0
Points : 3712
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Ven 16 Oct - 15:47

Toujours en trin de travailler sur ses haches, Junk entendit son amour l'appeler pour qu'il vienne manger avec elle. En effet ça sentait bon dans la maison, elle était très douée pour la cuisine tout en posant ses outils il se rappela leur deuxième rencontre à Péronne. Quelle surprise de la trouver ici, lorsqu'il rentra dans la taverne il ne vit plus qu'elle et n'avait qu'une idée en tête manger une autre tarte et plus si amitié.

Péronne en taverne

Alors qu'il rentrait juste de voyage le voila qu'il devait repartir sur Péronne avec l'armée pour défendre la mine et la ville, une halte en taverne et le voila qui entre en taverne et qu'il la voit buvant une bière. Elle avait l'air fatiguée certainement des rondes trop longue pour le guet en cette période trouble.
Junk pas très à l'aise avec les femmes dont il avait des sentiments, se présenta à tout le monde et pour une fois se laissa allé comme si de rien était. Il se dit que si c'était elle la bonne cela se ferait naturellement, en effet il ne fallut pas très longtemps pour que leur deuxième rencontre fut des plus proches et c'est ainsi que le soir même ils allèrent prendre un bain de minuit,baiser et nuit de folies.
Malheureusement le caractère de Nienna était aussi fort que le sien, sur un coup de tête il parti seul et la laissant sans raison au bout de dix jours parfait avec elle. Il se dit qu'il avait tout gâché avec une femme qui lui avait rendu le sourire, il se sentait vraiment mal d'être un bœuf comme ça dans ses relations mais il avait jamais vécu aussi longtemps avec une femme constamment avec lui.
Il demanda des nouvelles de sa belle malgré tout à ses amis pour savoir ce qu'elle faisait après son départ.


Il revint à lui et alla vers la table dressé par sa Nie, la prit dans ses bras et lui fit un bisou sur la joue.

ça sent bon mon amour !

Puis il s'assit sur sa chaise et bu un coup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nienna
Novice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Cambrai
Réputation : 0
Points : 3394
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Jeu 22 Oct - 15:17

Les cruchons remplis de bière fraiche à la main, Nienna sentit deux bras autour d’elle et un bisou sur sa joue. Le tout ponctué par un compliment sur sa cuisine. Elle sourit, remplissant les chopes de bières. Juste à temps pour qu’il prenne la sienne.
Pendant qu’il buvait, elle le servit alors copieusement. S’asseyant à son tour et picorant direct au plat de légumes, elle pensa qu’il s’en était fallu de peu que cette scène qui devenait si familière maintenant ne puisse avoir lieu. Qu’elle puisse vivre à ses côtés et le découvrir un peu plus chaque jour. Attachant, craquant, mais très indépendant, fier, loyal. Parfois distant, çà la déroutait quelque peu et dans ces moments là elle se demandait si elle ne ferait pas mieux de repartir chez elle pour lui laisser plus d’espace. Elle-même n’avait d’ailleurs pas un caractère toujours facile à vivre. Soupira et tout en grignotant un légume se laissa aller à rêvasser de nouveau…

Départ de Péronne, à la fois blessée et en colère. Blessée dans ses sentiments mais aussi dans sa fierté, elle se sentait ridicule et bien naïve. Direction les Flandres. Mais gardant un espoir tout au fond d’elle, celui de le revoir sur Cambrai, puisque c’était sur son chemin.
Elle arriva donc dans la célèbre ville des roulages de pelle et des mercredis nus. Là, déception. Inutile d’attendre, c’était donc fini. Elle repartit le soir même, refusant d’y repenser, allant de l’avant. Et elle se promit au passage de ne plus se laisser prendre aux pièges des sentiments amoureux.

Promesse qu’elle n'allait pas tenir longtemps…


Se surprit à esquisser un sourire et s’attaqua à un autre légume.

Ghent ne l’intéressant pas elle avait décidé de filer sur Dunkerque avant de remonter sur Bruges pour voir son amie. Mais en chemin un pigeon la rattrapa : mauvaises nouvelles…..
Aussi sec, elle avait fait demi-tour vers l’artois, par Calais. Après s’être annoncée à l’accueil de la ville pour faire un coucou, elle avait commencé à se diriger vers les falaises. C’est à ce moment qu’elle l’avait apercu saluant la ville et ses habitants. Il était là. Ses sentiments avaient alors remonté d’un coup à la surface, et la confusion avait régné de nouveau. Tendres sentiments et ressentiment d’avoir été laissée comme çà à Péronne se bagarraient en elle. Elle avait continué vers les falaises, et s’y était cachée toute la journée pour se reposer et essayer d’y voir clair en elle.
Début de soirée : elle avait pris le chemin des tavernes, l’appréhension au ventre, elle ne savait pas trop comment elle allait réagir, ni comment lui allait réagir s’ils se croisaient…. Hum : froidement. Un « Bonsoir, çà va ? ». Un bain glacial dans le lac en plein hiver n’aurait pu avoir de meilleur résultat.


Elle sentit à nouveau ce froid glacial mordre sa peau, frissonna et se vengea sur quelques légumes bien chauds. Levant les yeux, elle le vit manger avec appétit et fut soulagée qu’il ne se soit aperçut de rien.

*Enfin, se dit-elle tout en mâchant ses légumes, le plus important, ils s’étaient remis à parler, et avaient quitté la taverne ensemble pour aller passer la nuit sur les falaises. 'ummmmmmm nuit chaude et romantique où ils s’avouèrent leurs sentiments l’un envers l’autre et où il lui avait demandé de venir vivre avec lui dans sa forge.. à Cambrai.*

Beh voilà, ils y étaient dans la forge. Avec des hauts et des bas, mais s’adaptant peu à peu aux particularités de l’autre. La promesse qu'elle s'était faite entre Cambrai et Calais n'avait pas résisté aux sentiments qu'elle éprouvait pour lui. Elle avait accepté spontanément, écoutant son cœur et ne le regrettait pas.
Son regard enveloppa la forge et une lueur malicieuse apparut dans son regard. Un petit ménage s’avérait nécessaire. Sourire au coin des lèvres, chassant momentanément d’autres souvenirs qui refaisaient surface, elle se leva… assiette en main, la déposa dans le baquet pour la laver plus tard.
Tournant et retournant dans la forge, elle évaluait ce qu’il y avait à faire pendant qu’il finissait son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junky07
Boit ses premières bières
Boit ses premières bières
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Cambrai dans ma forge
Emploi/loisirs : Fabriquer des épées
Réputation : 0
Points : 3712
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Mer 28 Oct - 14:14

Après avoir complimentait sa belle et avoir pris la choppe de bière, il s'assit et commença à manger les bon légumes qu'elle lui avait préparé. C'est qu'elle est bonne cuisinière et dire qu'il aurait pu ne pas le savoir s'il n'avait pas décider de continuer sa route après être parti de Péronne. Il prit donc la direction de Calais pour visiter enfin cette ville dont Bry et Nienna lui en avait parler pas avec les mêmes termes par contre.
Tout en mangeant il se remit à penser.


Le voila arriver à Calais, visite rapide de la ville et du bord de mer. Puis direction les tavernes soit disant remplient pour l'accueil des nouveaux et des voyageurs, mais finalement pas grand monde en cette après midi.
Il passa donc le reste de la journée sur le marché et à tourner dans la ville.
Le soir venu retour en taverne, elle était là. Un bonsoir froid et une réponse aussi froide voilà la soirée mal engagée, d'autant qu'il aurait bien aimé s'attaquer à quelques personnes présente à propos de leur si belle et parfaite ville. Mais son coeur lui ordonna de s'excuser et d'essayer de reconquérir celui de Nienna.
Une chose pas si facile à faire car il est pas doué pour ce genre de chose et avec les réponses acerbes dont Nienna a le secret il se sentait encore plus mal à l'aise.
Finalement au bout de quelques échanges un peu dur la tension descendit et un retour au calme était envisageable. Le reste de la soirée fut de plus en plus appréciable, ils décidèrent de partir tout les deux pour continuer leur discussion sur les falaises. Il prit le risque d'aller en territoire connu par Nienna pour lui montrer qu'il tenait à elle et puis aussi elle lui en avait tant parler alors tant qu'a faire autant en profiter d'être là.
Et voila comment après une courte nuit du aux discussions puis bin un gros calin, les voila à nouveaux tout les deux.


Il lâcha un sourire entre deux légumes et puis bu une gorgé de bière, et la vit se lever et commençait à tourner dans la forge à la recherche de .... bin en faite il savait pas.

Tu cherches quelque chose ?

Il reprit une bouchée de légumes, et se dit qu'elle ne pouvait pas rester longtemps en place et c'est ce qui lui plaisait en elle avec bien d'autre choses bien sur. Il ne regrettait en rien le fait d'être allé à Calais et de lui avoir demander de vivre avec lui. Il s'attendait à encore bien d'autre surprise avec elle et ça ne sera que du bonheur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nienna
Novice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Cambrai
Réputation : 0
Points : 3394
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Dim 1 Nov - 3:41

Petit à petit, elle se mit à farfouiller partout, prenant un truc par ci le reposant par là, des bouts de minerai de fer, des stères de bois, des pinces par ci, des marteaux par là. Une épée en cours, la sienne peut-être ? Il lui avait promis de lui en faire une. Elle s’approcha et l’examina de plus près.
Des haches à aiguiser qui attendaient patiemment sur un plan de travail, du moins le supposait-elle car sous l’amas qui l’encombrait, difficile de dire si c’était une table, ou une planche posée sur de simples traiteaux. Elle s’amusait à déplacer, observer, prendre un peu tout ce qui lui tombait sous la main.


Citation :
Tu cherches quelque chose ?

Se retournant vivement pour lui répondre, elle buta contre quelque chose qui trainait et s’étala dans un bruit de féraille épouvantable.

$* !!*ù$ù !!!!grumpffffffffffff fut sa seule réponse.

Se retrouvant à plat ventre sur le sol, le nez face à… une souris !!!!!!!!!!!! Surprise elle la fixa. Cette dernière lui faisait face et la regardait de ses deux petits yeux ronds brillants, paraissant se moquer d’elle.
Lui fit GRRRRRRRR et la bêtète prit la fuite. Ce qui la fit glousser. Puis prenant appui sur ses mains et genoux, elle essaya de se relever quand elle s’apercut qu’elle avait un pied pris dans quelque chose. A quatre pattes, elle secoua sa jambe et se libéra pour entendre un suite un Clong bing bong sur le sol.
Oups… c’était pas son jour.

Se rappela en un éclair la question qu’elle lui avait posé à Calais, à savoir si la forge allait résister à eux deux. Il avait dit oui. Hum, elle n’en était pas aussi sûre et se dit qu’il allait peut-être changer d’avis lui aussi.
Mais y foutait quoi là ce truc aussi ?
Elle se releva et en râlant alla ramasser le … seau qui était maintenant un peu cabossé. Donc non vendable. Aye murmura-t-elle. Le planquant derrière son dos pour cacher sa bêtise, elle sifflota en cherchant où le planquer.

Ce faisant, elle repensa à son déménagement de Péronne à Cambrai pour le suivre.


Rentrant de Calais tous les deux, ils étaient passés par Péronne. Kiki se remettait lentement mais sûrement. Elle lui avait alors annoncé son départ pour Cambrai autour d’une bonne tarte aux framboises. Puis avec l’aide de Junk, ils avaient empaqueté ses affaires. Elle le revit virer tous ses vêtements du sac car apparemment c’était du superflu pour lui.

Eclata de rire à ce souvenir.

Elle avait alors remis ses fringues dedans en précisant que malgré les « mercredis nus », beh il faudrait qu’elle s’habille les autres jours quand même.
Puis le départ, après une dernière soirée en taverne à dire au revoir, elle l’avait suivi confiante, même si sa confiance était encore fragile, ne se doutant pas encore des problèmes qui allaient survenir encore entre eux. La vie à deux réservait parfois des surprises.
Profitant de l'été et des nuits chaudes, ils passaient celles-ci dehors, à la belle étoile. Ce qui évitait de se poser le problème du logement. Il avait sa forge, où il vivait aussi. Mais elle hésitait à y aller. C'était aussi son lieu de travail, elle n'avait pas envie de le déranger. Quelques jours plus tard, elle avait décidé d'aller au cadastre et s'était choisi une maison sur le chemin qui menait à la rivière. Au moins, elle pourrait y coller ses affaires sans encombrer son espace vital à lui.


Elle l'entendit soudain bouger, se remit à siffloter cherchant toujours où planquer le seau cabossé avant qu'il le voit. Puis elle eut une idée : elle allait réparer le seau elle-même. Elle l'avait souvent vu travailler, beh elle allait essayer. Contente de sa décision, elle se se mit en quête d'un marteau.


Chéri, finalement je sais ce que je cherche : un marteau !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junky07
Boit ses premières bières
Boit ses premières bières
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Cambrai dans ma forge
Emploi/loisirs : Fabriquer des épées
Réputation : 0
Points : 3712
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Lun 16 Nov - 17:08

Un grand vacarme en guise de réponse et sa douce étalée par terre, il la regarda, s'inquiéta pour elle lorsque soudain un autre bruit de ferraille il se demanda si elle allait continuer à tout casser aujourd'hui lorsqu'une fois relevé elle lui réclama un marteau. Un marteau ??? aie ! Il se déplaça en direction d'un marteau et lui donna avec un léger frisson en lui la forge allait elle résister au marteau ? et ça à cette instant qu'il se souvint qu'il lui avait dit que la forge tiendrais le choc si elle venait habiter ici.

Après lui avoir demander de venir vivre avec lui à Cambrai, ils étaient partis tout les deux à Péronne pour le déménagement de Nie, profitant des douces nuit de voyage et pour Junk de la réponse positive à sa demande de vivre à deux il était le plus heureux des hommes. Arrivé à Péronne direction la maison de Nie et la préparation des sacs pour son installation à Cambrai, beaucoup de questions pour savoir ce qu'elle voulait emporter ou pas. Mais pour Junk certaines affaires était superflu du genre ses habits, en effet sa belle avec son superbe corps n'avait besoin de rien pour lui plaire et puis elle serait en phase avec la tradition du mercredi et c'est ainsi qu'il enlevé tout les habits. Par contre une énorme chose était absolument importante le lit de Nienna enfin si on pouvait appelait ça un lit en effet c'était une barque un souvenir de Calais qu'elle avait aménagé en lit. Un lit confortable ou ils avaient passés quelques nuits très douce et pourquoi ne pas recommencer à Cambrai.

Un bruit de métal le fit revenir à lui, elle tapait sur un seau qui avait l'air légèrement abimé. Il se rapprocha d'elle, se mit délicatement derrière elle et lui bloqua le bras avant qu'un autre coup de marteau vienne taper le seau.

Doucement ma belle, il faut que tu ais des gestes souples et amples.

Il fit un mouvement avec le bras de Nie pour lui montrer et un bisou sur la joue avant de se mettre à coter d'elle et de la regardé.

Vas y je te regarde faire, n'ai pas peur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nienna
Novice
avatar

Nombre de messages : 28
Localisation : Cambrai
Réputation : 0
Points : 3394
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Junk et Nie   Ven 27 Nov - 23:16

Elle se saisit du marteau qu’il lui donna, posa le seau… le faisant tourner pour repérer et les dommages et commença à donner des grands coups dessus pour tenter d’effacer les « légères » marques qu’elle y avait ajoutées.
Bong, bong….

Rigolo çà murmura-t-elle Allons-y gaiement…
Bong, bong, bong….

Un sourire éclaira son visage et elle allait recommencer de plus belle quand elle sentit une main bloquer son geste.
Elle prit alors conscience de sa présence derrière elle, et que c’était lui qui l’empêchait de continuer. Ah ? çà devait pas aller comment elle faisait là, oups.


Citation :
Doucement ma belle, il faut que tu ais des gestes souples et amples.

Elle se laissa guider pour apprendre le bon geste, essayant d’être attentive au geste et non pas à la ferme mais douce pression de sa main sur son bras, ou de son corps soudain si proche du sien. N’eut pas le temps de se laisser aller qu’il rajoutait
Citation :

Vas y je te regarde faire, n'ai pas peur.

Hum hum... Okkkkkk j’y vais…

Et elle s’appliqua à refaire le geste aussi bien qu’elle put, toute concentrée sur ce qu'elle faisait, mâchoire crispée.
Bang.. Bong… Bing… Schliiiiiiiiinggggggggg diiiiinnnngggggggg innnnnnnggggg
Çà résonnait et faisait un bruit d’enfer dans la forge, et ... catastrophe !!!!! Un bout du seau s’envola pour retomber par terre ; elle examina le seau d'un air rochon : bôf, pas mieux, p’têtre un poil pire. Un des cercles en métal manquait et gisait par terre à ses pieds.
Déçue, marteau toujours en main, levé et prête à re-cogner sur un des cercles en fer restants, elle se retourna vers lui.


T’es sûr ? çà marche pô !! Regarde, y’a toujours les creux et les bosses, et même que le truc là *montrant le cercle en métal tout gondolé* il tient plus grand chose, non mais regarde….

Lui brandit le seau sous le nez. Les lamelles de bois tenaient parce que c’était la mode, et le dernier cercle était à deux doigts de tomber lui aussi.

Suis pas douée comme forgerone, j’vais p’têtre penser à ouvrir une boulangerie alors, hein ? qu’est-ce t’en penses ?

Se sentant quand même un peu fautive, elle se dressa sur la pointe des pieds et lui déposa un baiser sur les lèvres.

T’es pas fâché dis ?


Espérant que la réponse serait non, le saut à bout de bras et le marteau dans l’autre main, elle donna un dernier coup.

Bing…. Et aussitôt le dernier cercle tomba et se mit à rouler sur le sol, elle le suivit des yeux tout en réprimant le fou-rire qui commençait à monter. Le bâtiment allait certainement tenir mais ce qu’il y avait dedans, c’était une autre histoire. Elle toussota légèrement pour se donner une contenance.
Et pensa * vivement ce soir qu’on se couche, au moins là les bêtises que je ferai sont autorisées *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Junk et Nie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Junk et Nie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méga-Jungko / Sceptile Mega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ville de Cambrai :: La vie cambrésienne :: Habitations-
Sauter vers: